De son travail de plasticien germe l'attrait à saisir l'impalpable, la trace ténue et éphémère de la relation de l'homme au monde.
    Sa réflexion sur les différentes mémoires, individuelles ou collectives, se mêle intrinsèquement à son affinité pour les éléments naturels et la matière. Ainsi, les différents médiums qu'il utilise dans ses œuvres (empreintes, sculptures, photographies, dessins, installations) servent de prétexte à une interrogation toujours renouvelée du rapport à la nature et plus particulièrement au temps.


  Nadège Chable